MAISON BRUDER

 

Maison multifamiliale
Murten / Morat

  

Projet : 2014
Réalisation : 2016-2017
Projet et DT : Marcantonio _architectes

 

Le maître d'ouvrage prévoit de loger sa maman, qui habitait la maison existante, au rez-de-chaussée. Les 1er et 2ème étages seront occupé par lui et sa famille. Pour la maman, qui a de la peine à se déplacer, il a été demandé d'installer un ascenceur, afin de pouvoir accéder facilement aux différents niveaux. Pour compenser l’inaccessibilité au terrain depuis l’appartement des maîtres d’ouvrage, ils ont souhaité au minimum une terrasse, depuis laquelle ils pourraient admirer la vue.

Concernant la forme du bâtiment, il n’y avait pas de critère. L’architecte a donc pu présenter librement son idée. Lors de l'étude préliminaire d'un projet, le futur bâtiment devrait être conçu selon l’analyse du site, qui prend en considération tous les aspects cumulés d’un lieu, soit les constructions avoisinantes, l’histoire du lieu, le terrain,... Pour ce projet, nous n'avons pas pris directement en compte l’environnement proche, car il ne créait pas un tissu cohérent et intéressant (route et voisinage). La seule exception fut pour le dernier étage, d’où nous pouvons contempler la ville de Morat, le lac, le Vully et le Jura au loin. Nous nous sommes donc plutôt préoccupé du critère principal des clients, c’est-à-dire les deux appartements. L’idée était de leur donner deux directions différentes, que les fonctions extérieures ne soient pas superposées et créer deux zones d'aménagements extérieurs au rez-de-chaussée. L'appartement du bas n’avait pas de vue, nous avons donc privilégié l’accès à l’extérieur au sud-est, idéal pour le repas de midi. Pour celui du haut, c’était plutôt la vue crépusculaire depuis la terrasse et la zone de séjour qui était mise en avant. La façade côté route, idéalement située au nord, a fait que nous avons créé qu'une seule fenêtre de ce côté-là. L’implantation du couvert à voiture permet d'ancrer le bâtiment qui ne se raccroche à rien, tel un bloc erratique. Il définit les espaces en séparant le jardin de la route et protège les chambres à coucher des nuisances sonores.

(texte tiré du travail de fin d'année de notre apprentie)

 

 










TOP

RETOUR